Société des Gens de Lettres

La SGDL au service des auteurs de livres

Fondée en 1838 par des écrivains feuilletonistes, dont Balzac, Hugo, Dumas, gérée et animée aujourd’hui encore par des auteurs, la Société des Gens de Lettres (SGDL) a pour mission, reconnue d’utilité publique, la défense du statut social, économique et juridique des auteurs de livres.

Elle représente aujourd’hui plus de 6000 auteurs francophones, publiés à compte d’éditeur. Attentive à l’évolution du droit d’auteur dans le domaine des nouvelles technologies, la SGDL est aussi à l’origine des principales innovations juridiques ou sociales qui ont permis la protection des intérêts de tous les auteurs de l’écrit.

Elle est ainsi à la source de la création en 1976 de l’AGESSA, caisse de sécurité sociale des auteurs ; du vote en 1995 de la loi sur la reprographie ; de la création en 1999 de la Sofia (Société française des intérêts des auteurs de l’écrit) qui gère le droit de prêt en bibliothèque et a permis d’instaurer une retraite complémentaire pour les auteurs.

Dans le cadre des négociations entre le Conseil Permanent des Ecrivains (CPE) et le Syndicat National de l’Edition (SNE) elle a, plus récemment, obtenu l’obligation de faire figurer la cession des droits numériques dans une partie distincte du contrat d’édition et la possibilité pour les auteurs de récupérer leurs droits lorsqu’ils ne reçoivent pas de reddition des comptes, conformément au Code de la Propriété Intellectuelle.

En 2015, la SGDL crée BALZAC, le répertoire national des auteurs et de leurs ayants droit pour faciliter les recherches aux fins de publication ou de travaux universitaires.

Interlocutrice privilégiée des pouvoirs publics, notamment au sein du Conseil Permanent des Ecrivains, la SGDL milite pour un meilleur partage de la valeur au sein de la chaîne du livre et prépare les Etats Généraux du Livre, le 4 juin 2019, dont ce sera le thème principal.

Au-delà de ses missions de professionnalisation des auteurs, la SGDL est attentive à favoriser les partenariats littéraires et les réflexions à la croisée des disciplines artistiques et scientifiques. C’est pourquoi elle soutient la 6e édition des rencontres recherche et création de l’ANR, convaincue que la multiplication des échanges interdisciplinaires favorise l’effervescence et la diversité de la création littéraire contemporaine.

https://www.sgdl.org/