Traversées des mondes – Retour sur la 6ème édition

9 et 10 juillet 2019

Odyssées, utopies et hybridation

Les récits fondateurs des civilisations et les odyssées, de l’antiquité à nos jours, racontent l’aventure, l’exil ou l’utopie.

Quatre thèmes en résonnance avec la programmation du Festival

Civilisations et imaginaires

Il n’y a pas de pensée de l’avenir sans la mémoire du passé, sans récit. Les analyses des traces archéologiques montrent que déjà, il y a un million d’années, l’Europe existait comme espace d’échanges et de circulations. Ces travaux mettent en perspective la construction progressive d’’union des Etats Européens après la Seconde Guerre mondiale s’est construite progressivement guidée par l’utopie de la paix permanente.
Les civilisations s’incarnent à travers des figures croisant personnages historiques et héros mythiques. L’invention de la démocratie, comme espace de production de la vie collective et d’organisation ou de régulation de la vie politique, nécessite un imaginaire commun.
C’est la question de l’articulation entre l’histoire, les imaginaires et les civilisations qui est posée.

Animation : Alain Viala, professeur, Université d’Oxford ; Sylvaine Guyot, professeure, littérature française et arts du spectacle, Département de Langues et Littératures Romanes, Université d’Harvard, résidente 2018-2019 à l’Institut d’études avancées de Paris ; Frédéric Sawicki, professeur, science politique, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne (responsable du projet « L’engagement citoyen et professionnel des enseignants français », financé par l’ANR)

Avec la participation de : Anne Lehoërff, professeur des universités, Université de Lille, Chaire de Protohistoire européenne, UMR 8164 – HALMA, membre de l’Institut Universitaire de France, Présidente du Conseil national de la recherche archéologique (ministère de la Culture) ; Roland Auzet, metteur en scène ; Laurent Gaudé, écrivain, dramaturge, auteur (Nous, l’Europe, banquet des peuples, Festival d’Avignon 2019) ; Grégoire Mallard, professeur d’anthropologie et sociologie, Institut de hautes études internationales et du développement (Genève)

Animation : Alain Viala, professeur, Université d’Oxford ; Sylvaine Guyot, professeure, littérature française et arts du spectacle, Département de Langues et Littératures Romanes, Université d’Harvard, résidente 2018-2019 à l’Institut d’études avancées de Paris

Avec la participation de : Edhem Eldem, professeur, Chaire internationale d’histoire turque et ottomane, Collège de France ; Paulin Ismard, maitre de Conférences, en histoire grecque, Université Paris 1 Sorbonne, membre de l’Institut Universitaire de France ; Jean-Pierre Vincent, metteur en scène (L’Orestie)

Avec les interventions de : Louis Schweitzer, président du Festival d’Avignon ; Olivier Py, directeur du Festival d‘Avignon

Après la guerre !

Après la guerre, Ulysse parcourt les mers. Si la quête d’aventures traverse L’Odyssée, elle deviendra un modèle d’existence, presque une nouvelle mystique, à la fin du XIXe siècle. Peut-être guidera-t-elle aussi les explorations des anthropologues qui trouveront dans l’altérité exotique matière à de nouvelles théories sur la constitution des cultures. En ce début du XIXe siècle, c’est l’accomplissement de l’individu et la valorisation de son potentiel caché qui passent pour vertus ultimes. C’est dans l’exil que Lénine préparera sa stratégie de prise de pouvoir. La hantise de l’épidémie franchissant les frontières est un nouvel imaginaire de la mondialisation. Pour réparer la société des guerres de religion la musique figurait l’harmonie sociale.

Animation : Clotilde Thouret, professeur de littérature générale et comparée, co-directrice de l’axe PROPIS (politique, presse, idée, société), Université de Lorraine, membre du Labex OBVIL – Observatoire de la vie littéraire; Frédéric Sawicki, professeur, sciences politiques, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne (responsable du projet « L’engagement citoyen et professionnel des enseignants français », financé par l’ANR)

Avec la participation de : Blandine Savetier, metteuse en scène (L’Odyssée, Festival d’Avignon 2019) ; Jane Burbank, professeur, histoire et études russes et slaves, New York University ; Sylvain Venayre, professeur, histoire contemporaine, Université Grenoble-Alpes ; Alain Ehrenberg, sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS, Université Paris Descartes, EHESS, CNRS, INSERM, Sorbonne Paris Cité

Animation : Laetitia Atlani-Duault, anthropologue, directeur de recherche, CEPED, IRD-INSERM-Université Paris V, directrice du Collège d’études mondiales, Fondation Maison des sciences de l’homme ; Nicolas Donin, musicologue, IRCAM-CNRS-Université Pierre et Marie Curie (responsable des projets Mutec « Musicologie des techniques de compositions contemporaines » et Gemme « Geste musical : modèles et expériences », financés par l’ANR)

Avec la participation de : Vincent Debaene, professeur de littérature française, Université de Genève ; Frédéric Keck, anthropologue, directeur de recherche CNRS, directeur du Laboratoire d’anthropologie sociale, (CNRS-Collège de France-EHESS) ; Anne Piejus, directrice de recherche CNRS, musicologie, CNRS, BNF, Ministère de la Culture, Sorbonne Université (membre du projet ANR Molière 21 et des Labex OBVIL, ResMed)

Histoires : fonder la société

L’histoire est jalonnée de récits manquants, de moments dans lesquels histoire personnelle et mémoire collective s’entrechoquent. Les transformations historiques de la citoyenneté, la fonction réparatrice du récit des violences, les mobilités et les identités multiples d’une société entre guerre et paix, les formes d’exil politique au XIXe en Europe, le rapport à l’altérité culturelle et religieuse des sociétés contemporaines fournissent autant de questions sur ce qui fonde les sociétés.

Animation : Clotilde Thouret, professeur de littérature générale et comparée, co-directrice de l’axe PROPIS (politique, presse, idée, société), Université de Lorraine, membre du Labex OBVIL – Observatoire de la vie littéraire ; Pierre Singaravélou, professeur, histoire contemporaine, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut Universitaire de France

Avec la participation de : Alexandra Badea, metteuse en scène (Points de non-retour [Quais de Seine], Festival d’Avignon 2019) ; Frederick Cooper, professeur, histoire, New York University ; Giovanna Leone, professeur associé, psychologie sociale, Université La Sapienza Rome ; Alessandro Monsutti, professeur, anthropologie, Institut de hautes études internationales et du développement, Genève

Animation : Sébastien Chauvin, sociologue, professeur associé, Université de Lausanne ; Françoise Lavocat, professeure, littérature comparée, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, membre sénior de l’Institut Universitaire de France (responsable du projet « HERMÈS, histoire et théories des interprétations », financé par l’ANR)

Avec la participation de : Delphine Diaz, maîtresse de conférences, histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne (coordinatrice du projet ANR AsileuropeXIX) ; Jan Willem Duyvendak, professeur, sociologie, Université d’Amsterdam, directeur de l’institut néerlandais d’étude avancé en humanités et sciences sociales

Désirs d’ailleurs : polyphonies, hybridation et utopies

Troie est vaincue. Enée fuit en quête d’autres cités à fonder. Il devient le héros des métamorphoses, de l’identité métissée. De même que la mémoire nous permet de construire notre passé et notre futur, la diversité génétique raconte l’histoire des populations humaines et de leurs migrations et reflète celle des cultures. Les normes sociales, et parmi elles la sexualité, sont en métamorphoses permanentes, entre savoirs, représentations et subjectivités. Mais l’hybridation décrit aussi les formes littéraires qui sans cesse adaptent des motifs communs. Le désir d’ailleurs nourri le décentrement du regard, sur soi et sur le monde. En élargissant le monde à l’ensemble du globe, la Renaissance a inauguré aussi bien le rêve du voyage sur la Lune, que celui d’une vie libre et sans contrainte, comme dans l’Astrée.

Animation : Alain Viala, professeur, Chaire de lettres françaises, Université d’Oxford (co-responsable du projet « AGON : querelles, dispute et controverse à l’époque moderne », financé par l’ANR) ; Mireille Besson, directrice de recherche CNRS, psychologie cognitive et neuroscience, Aix-Marseille Université (responsable du projet MUSAPDYS « Influence de l’apprentissage de la musique sur le traitement des aspects temporels du langage et sur la remédiation de la dyslexie », financé par l’ANR) ; Françoise Lavocat, professeure, littérature comparée, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, membre sénior de l’Institut Universitaire de France (responsable du projet « HERMÈS, histoire et théories des interprétations », financé par l’ANR) ; Sébastien Chauvin, sociologue, professeur associé, Université de Lausanne

Avec la participation de : Maelle Poésy, metteuse en scène ; Kevin Keiss, auteur, professeur associé à l’Université Bordeaux-Montaigne (Sous d’autres cieux, Festival d’Avignon 2019) ; Pascale Gisquet, directrice de recherche au CNRS, Neurosciences intégratives, Institut des Neurosciences Paris-Saclay (NeuroPsi), UMR 9197 ; Paul Verdu, chargé de recherche CNRS, anthropologie et génétique des populations humaines, UMR7206 Ecoanthropologie et ethnobiologie, CNRS-MNHN-Université Paris Diderot (coordinateur du projet ANR METHIS) ; Michel Bozon, sociologue, directeur de recherche à l’Ined, chercheur associé à l’EHESS, directeur-adjoint de l’Institut du genre ; Souleymane Bachir Diagne, professeur, directeur du Département de français et philologie romane, Columbia University

Animation : Cédric Enjalbert, rédacteur philosophie magazine ; Sylvaine Guyot, professeure, littérature française et arts du spectacle, Département de Langues et Littératures Romanes, Université d’Harvard, résidente 2018-2019 à l’Institut d’études avancées de Paris

Avec la participation de : Thibaut Maus de Rolley, maître de conférences, littérature française et comparée, University College London ; Laurence Giavarini, maitre de conférences, études littéraires, Université de Bourgogne

Clôture : Catherine Courtet, responsable scientifique, ANR

Rencontre avec Laurent Gaudé

Retrouvez l’interview de Laurent Gaudé, écrivain et dramaturge, auteur de Nous, l’Europe, banquet des peuples, réalisée par le phénix, scène nationale de Valenciennes, pôle européen de création, dans le cadre des Rencontres Recherche et Création 2019 en Avignon

Télécharger le dossier du participant 2019