Accueil

Le désordre des sentiments

Rencontres Recherche et Création

Organisées par l’ANR et le Festival d’Avignon
Dans le cadre de

UNE SEMAINE D’ART EN AVIGNON

Samedi 31 octobre 2020 – 9h30 à 13h00
Cloître Saint Louis – Avignon

Regards croisés entre artistes et scientifiques

Depuis 2014, l’ANR et le Festival d’Avignon organisent les Rencontres Recherche et Création. En réunissant des auteurs, comédiens, metteurs en scène, et chorégraphes programmés au Festival d’Avignon et des chercheurs de différentes disciplines, ces Rencontres contribuent à mettre en résonnance la pensée des œuvres et les travaux de recherche les plus récents. C’est un nouvel espace de partage des connaissances créé avec les publics.

Les arts, la fiction, le spectacle vivant ne cessent de nourrir notre expérience du monde et notre réflexion, et la démarche scientifique, par l’analyse, l’observation et l’expérimentation, ne cesse de repousser les frontières des connaissances. Plus que jamais la culture comme la recherche doivent engager leurs forces de description du monde, de réflexion et d’invention.

La culture et la création renvoient à des questions scientifiques fondamentales comme la communication humaine et l’origine du langage, le fonctionnement de l’esprit et le rôle des émotions, les cultures du monde, les transformations des formes artistiques et de leur fonction sociale. Autant de domaines d’excellence qui sont largement explorés dans les projets financés par l’ANR depuis sa création, et via les Programmes d’Investissements d’Avenir.

À l’occasion de la Semaine d’art en Avignon, l’Agence nationale de la recherche et le Festival d‘Avignon poursuivent leur collaboration pour, malgré tout, penser ensemble.

Le désordre des sentiments

A la poursuite de l’amour ou de la baleine blanche : Orphée, le capitaine Achab, Andromaque sont portés par un désordre des sentiments. Guidés par la pensée des œuvres, artistes et chercheurs confronteront leur lecture de ces états troublés.

Avec : Yngvild Aspeli, metteuse en scène ; Jean Bellorini, metteur en scène ;
Marie Bergstrom, chargée de recherche, sociologue, INED ; Gwenael Morin, metteur en scène ;
Isabelle Régner, professeure, psychologie cognitive, Aix Marseille Université ;
Clotilde Thouret, professeure de littérature comparée, Université de Lorraine ;
Mélanie Traversier, maitre de conférence, histoire moderne, Université de Lille, membre de l’Institut Universitaire de France ;
Georges Vigarello, historien, EHESS ;
Sylvain Venayre, professeur, histoire contemporaine, Université Grenoble-Alpes